Petit précis de fouille artistique

avec Camille Boitel et Sève Bernard
24 avril 2024 > 4 mai 2024

Il s’agit de fouiller en s’aventurant sans cesse dans une multiplicité d’écritures, tous les aspects du jeu. En cherchant à définir ce qui compte pour soi dans toutes les situtations.
L’écriture qui peut prendre toutes les formes possibles, mais qu’on peut reconnaitre, cette écriture qui parfois est une écriture dans l’écriture, ce qui fait partie de notre inséparable personnel, de ce qui rend passionnant pour nous, l’artistique.
Nous construirons le stage en deux blocs de travail de 5 jours, en explorant 3 chapitres (qui seront sans cesse entrelacés les uns aux autres)

L'instinct de l'instant

Pratique de la machinajouer (dispositif d’écriture instantanée rétroactive sous contraintes cumulatives, terriblement addictif), du système sensible (grand sauts dans le vide, ou comment s’apercevoir que des choses impensables, infaisables, sont enfreintes par le fait de les faire quand même malgré l’impossible ), et pratique d’un jeu d’urgence, à l’improviste, ou comment se travailler en travaillant les autres.
Pour augmenter l’ampleur des aventures de jeu, nous collecterons des scénographies surgissantes, des accessoires de dernière minute.
En ne se limitant pas à nous même, à notre propre style, en différant, en tentant d’être tout le monde, d’être ouvert à tout, il ne s’agit pas de perdre nos appuis, nos bon vieux réflexes, mais de mieux distinguer notre timbre de jeu, notre petite personnalité artistique indémontable.

L’art du décalage

Nous travaillerons sur le décalage, comme une matière en elle même. Cet état de jeu qui tire toujours vers l’inattendu, qui rend abstrait le concret et très concret l’incompréhensible.
En décortiquant le comique (le burlesque, l’absurde et le grotesque), nous tenterons de collecter son rythme, son énergie, sa mécanique jubilatoire.
À partir de plusieurs extraits de pièces du répertoire de la compagnie, nous aborderons des formes de comiques qui ne veulent pas faire rire. 
Du comique par ce qui se passe, par le fait que nous évitons d’appuyer, de traire, la drôlerie.  En continuant quand il n’est pus temps nous atteignons ce merveilleux comique de situation, qui permet de pouvoir tout dire, de pouvoir dépasser toutes les bornes, sans perdre la béance des situations instables.
Enfin, en travaillant sur des situations impossibles, nous irons chercher le jeu comme seule chance de survie scénique. 

L'écriture malgré nous

Jeu sur l’involontaire, sur des autos-pièges, sur le réel, sur le jeu dans le réel, etc... 
Il s’agira de se lancer dans des aventures artistiques sans en avoir le plein contrôle.
Des tentatives, des fouilles, des pièces autour de l’involontaire, dans tous les registres possibles. 

L’Immédiat est une toute jeune compagnie de 20 ans, qu’on pourrait définir en disant qu’elle s’est spécialisée dans la complication de sa définition. Passionnée des premières fois, dédiée aux dernières fois, elle passe son temps à contre-temps, à surgir et disparaître, explorant toujours, comme en débutant ses propres récurrences. Celles et ceux qui pensaient que L’Immédiat était une compagnie spécialisée dans la catastrophe, celles et ceux qui pensaient qu’elle était une compagnie de texte, celles et ceux qui pensaient qu’elle se consacrait à la jubilation du public, celles et ceux qui étaient persuadé·es que L’Immédiat jouait pour des spectateurs qui ne se savent pas spectateurs, celles et ceux qui pensaient que L’Immédiat était une troupe expérimentale de performances radicales, celles et ceux qui pensaient que les spectacles étaient muets et adressés à tous·tes, celles et ceux qui pensaient à autre chose, celles et ceux qui n’y pensaient même pas, auront raison.

>>> Pour télécharger le programme détaillé de la formation 

Ce stage s’adresse aux professionnel·les de la scène, toutes disciplines confondues, danseu·se·r·s, comédien·ne·s, musicien·ne·s, chorégraphes, metteu·r·se·s en scène, il est également accessible à toute personne amoureuse du jeu, qui se sentirait prête à s’aventurer dans le jeu et l’écriture de manière acharnée et spontanée.

____________
TARIFS
OPCA (financement afdas, pôle emploi ou autre OPCA) : sur devis
Tarif plein (salarié·e permanent·e ou intermittent·e) : 1125€ 
Tarif réduit (étudiant·e, personne sans emploi) : 825€  
Tarif très réduit (minimas sociaux) : 600€ 
(dont arrhes : 200€)
+ 10 € d'adhésion annuelle

>>>> GUIDE pour solliciter financements

____________
DETAILS
du 24 avril au 4 mai 2024, 10h-13h et 14h30-18h et deux soirées les 25 avril et 2 mai (75h)
journée off le lundi 29 avril 2024

_____________
INSCRIPTION
téléchargez, complétez entièrement le formulaire avec acrobat reader,  et renvoyez-nous accompagné de votre cv et d'une lettre de présentation et des arrhes. 
Un échange téléphonique est organisé systématiquement, a minima avec l'organisme de formation. Si vous souhaitez un financement AFDAS, un devis vous sera envoyé par mail ; pour Pôle Emploi il sera déposé sur votre plateforme PE. 
Trois échéances pour déposer votre dossier, dates auxquelles les formateur·ice constitueront le groupe à partir des dossiers complets reçus : mi-déc 23 , début février 24, mi mars 24
> les deux premières vagues de sélections sont passées, il ne reste plus que celle de mars : faites-nous parvenir votre dossier avant le 14 mars, les réponses finales seront données le 18 mars.

Attention, si vous souhaitez demander un financement AFDAS/PE :  le dépot des demandes de financements se fait dès votre inscription, avant d'avoir un retour formel sur votre sélection. Le dépôt se fait au plus tard 4 semaines avant le début de la formation.

_____________
CONTACT
04 78 59 62 62, 
accueil@ramdamcda.org