Le masque, creuset du "corps poétique"

 © Myriam Azencot © Myriam Azencot
avec Myriam Azencot, assistée de Toinou Massiani
27 mars 2023 > 1 avril 2023

Le rôle essentiel du masque comme outil de formation de l’acteur est de permettre une approche ludique et empirique des règles fondamentales du jeu dramatique, dès lors qu’il est conçu comme échange et partage. Le travail autour du masque permet de créer, dans l’espace, « une plastique au service du drame intérieur », de s’éloigner de son « corps quotidien » pour en faire un « corps poétique », de prendre conscience de son corps comme moyen d’expressiona et de se familiariser avec une « forme », c’est-à-dire un ensemble de codes destinés à révéler le sens et susciter les émotions. Tels sont les objectifs visés par cet apprentissage, qui se révèlera utile à tous les métiers de la scène, en permettant d’apprivoiser ludiquement et empiriquement le fondement et l’espace du jeu, qu’il s’agisse d’y évoluer, de le peupler de personnages, de l’imaginer, de l’interpréter, de le transformer…

Ce stage prend sa source dans les 22 ans passés au Théâtre du Soleil où le masque, en ouvrant à d’autres cultures théâtrales, a toujours été l’outil privilégié de formation de l’acteur, de son initiation au théâtre, quelle que soit la tradition à laquelle il se rattache : balinaise, japonaise, commedia…
Sa vertu : être un instrument universel chargé d’inscrire le corps de l’acteur (seul outil en sa possession) dans une forme, pour en faire ce que Jacques Lecoq appelle « un corps poétique », c’est-à-dire un signe porteur de sens et d’émotions ; porteur aussi de l’espace intérieur du personnage, tant il est vrai que, comme le dit Peter Brook, “Le masque traditionnel est en fait (…) un portrait de l’âme (…), une image de nature essentielle. En d’autres termes, un masque traditionnel est le portrait d’un homme sans masque.”
Au travers principalement de l’improvisation, école de l’enfance, cette initiation passe par l’exercice ludique mais rigoureux du corps et de l’imagination, les deux « muscles » qu’il est fondamental d’entraîner pour tout homme ou femme désireux de faire de la scène le cadre de son métier.

 

Myriam Azencot débute à Compiègne (comme assistante à la mise en scène puis comédienne) où elle fait partie de l’équipe fondatrice du Centre d’Animation Culturel. Elle le quitte fin 1980 pour entrer au Théâtre du Soleil. Elle participe à toutes les créations d’Ariane Mnouchkine depuis le cycle des Shakespeare jusqu’à Tambours sur la digue (2002). Poursuit désormais ce parcours de comédienne avec d’autres metteurs-en-scène (Cécile Garcia-Fogel, Christophe Rauck, John Arnold…) tout en abordant cinéma (François Ozon, Xavier Giannoli, Emmanuelle Bercot, Mélanie Laurent,…) et télévision (Engrenages, Le baron noir…). Parallèlement à ce travail de comédienne, elle mène, tant en France qu’à l’étranger, une activité pédagogique par laquelle elle s’attache à transmettre, notamment, ce que son long compagnonnage avec Ariane Mnouchkine lui a permis d’apprendre en matière de formation de l’acteur. En 2002, elle aborde la mise-en-scène en montant Tchékhov, Biljana Srbljanovic, Hanokh Levin, Jean-Luc Lagarce, Gilles Granouillet… Anime régulièrement des collectifs d’acteurs, axés essentiellement sur la formation par sensibilisation à différentes formes d’expression théâtrale.

Toinou Massiani débute son parcours de comédienne à Los Angeles en 1990 à l’école Theater of arts. Poursuit sa formation notamment auprès de Myriam Azencot (Théâtre du Soleil) dont elle devient l’assistante en 2003. Comédienne de la Compagnie I Chjachjaroni depuis l’an 2000, elle y aborde avec bonheur la mise-en-scène dès 2004 en montant Shakespeare, Molière, Anouilh, Brecht, Horvath… Également auteur de pièces de théâtre, mais aussi de contes qui témoignent de son intérêt pour le jeune public. Actuellement, directrice artistique de la compagnie La Maison Rouge , lieu de création, diffusion et formation, à Laprugne (Auvergne).

>>> Pour télécharger le programme détaillé de la formation 

Ce stage s’adresse aux professionnels de toutes disciplines (théâtre, danse, écriture…) dont l’activité s’exerce sur, autour ou en direction de la scène. Il s’adresse également aux amateurs avertis, ayant déjà une certaine expérience de la scène.

____________

TARIFS :  OPCA (financement afdas, pôle emploi ou autre OPCA) : sur devis
Tarif plein (salarié permanent ou intermittent) : € (mise à jour en janvier)
Tarif réduit (étudiant, personne sans emploi) : €  (mise à jour en janvier)
Tarif très réduit (minimas sociaux) : € (mise à jour en janvier)
(dont arrhes : 100€, sauf OPCA pas d’arrhes)
+ 10 € d'adhésion annuelle

GUIDE pour solliciter financements

DETAILS : du 27 mars au 1er avril 2023, 9h30-12h30 13h30-17h30 (42h)

_____________
INSCRIPTION : téléchargez, complétez avec acrobat reader,  et renvoyez-nous le formulaire d'inscription accompagné de votre cv et d'une lettre de présentation. 
Si vous souhaitez un financement AFDAS, un devis vous sera envoyé par mail ; pour Pôle Emploi il sera déposé sur votre plateforme PE. 
Trois échéances pour déposer votre dossier, dates auxquelles la formatrice constituera le groupe à partir des dossiers complets reçus : mi-janvier 23, début février 23, début mars 23


CONTACT : 04 78 59 62 62 , accueil@ramdamcda.org.