SUPERCABRAS - SEASEE

@ Supercabras @ Supercabras
  • © Supercabras
    © Supercabras1 / 4
  • © Supercabras
    © Supercabras2 / 4
  • © Supercabras
    © Supercabras3 / 4
  • © Supercabras
    © Supercabras4 / 4
novembre 2017 > décembre 2017
DANSE

création, interprétation Lucie Lintanf, Romain Teule
création sonore Charlie Aubry


À un moment donné de notre recherche, il y a eu la découverte d’un extrait sonore de Jacques Derrida expliquant la différence entre le futur et l’avenir.
Le futur serait un programme prévisible et l’avenir serait ce qui arrive...to come...l’imprévisible.

Maintenant, nous avons la sensation que notre recherche sur la perception peut résonner avec cette phrase. Percevoir le temps qui s’annonce comme un espace de croisements inattendus.

La mer me regarde. Non je regarde la mer. Oui, nous nous observons mutuellement. Nous sommes dans une grande mer perceptive. Tout comme “seasee” le suggère, c'est une mer qui voit, un regard mouvant. Il s’agit de percevoir et d’observer. Il est question de se perdre à l’intérieur de nos logiques perceptives. Comment se mettre en état de crise permanente sur ce que nous supposons “appris”, “certain” ou “dû”?

C'est hyper queer ? Nous sommes désolés, une chose n’est jamais exactement ce que nous pensons qu’elle est. Elle est toujours (aussi) autre chose, à venir, elle est toujours imbibée de subjectivité et (aussi) d’objectivité.

 

En résidence du 27 novembre au 9 décembre 2017
Ouverture publique (date à venir)