May B - Compagnie Maguy Marin - Université Normale de Pékin

© Isabelle Missal © Isabelle Missal
13 décembre 2019 > 14 décembre 2019
RAMDAM, UN CENTRE D'ART

chorégraphie Maguy Marin
transmission aux stagiaires interprètes de l'Université Normale de Pékin

musiques Franz Schubert, Gilles de Binche, Gavin Bryars
costumes Louise Marin
lumières Wang Ley
artiste chorégraphique pour la transmission Isabelle Missal 
avec Yu Bowen, Liao Jianchao, Lyu Jihong, Lan Mingming, Song Qi, Chen Sibo, Lu Wenxuan,  Li Wenxu, Lu Wenxuan, Yang Zihui.

 

May B est un récit lointain, reculé, surgi d’un temps sans époque, d’une vie sans ordre ni mesure, d’une tension enfouie dans les rêveries de l’étrange, sans mémoire, sans histoire. Les danseurs, issus d’une scène du crétacé, êtres cavernicoles d’un monde que nous percevons comme étant nôtre parce qu’il appartient à nos fibres plus encore qu’à nos cultures, retracent une histoire de géologie mêlée de généalogie. Mais ce “raconter” n’est pas narratif, il ne décrit que des intuitions, des inductions, il saisit la multiplication des gestes - les uns après les autres - du passage et de la reconnaissance d’un non-tout à fait humain vers la constitution de l’homme : comment s’arracher lentement d’une masse inexpressive et méfiante d’argile, de plâtre, de déchets essayant d’aboutir à une formidable conformation prête, peut-être, à entrer dans l’histoire. "
Jean-Paul Manganaro

Créée en 1981 par Maguy Marin, la pièce May B est devenue au fil des années une oeuvre de répertoire de la danse contemporaine française et un outil précieux pour les nouvelles générations de danseurs. Sollicitée par la Beijing Normal University par l’intermédiaire de Dai Jian – professeur et chorégraphe de MaiOui Danse Arts –, Maguy Marin a répondu à l’invitation de transmettre la pièce à dix danseurs étudiants chinois.

« La pièce, qui n’a cessé de disparaître puis de réapparaître, s’est avérée par sa présence entêtante être plus qu’une compagne, un véritable établi sur lequel des outils ont été peu à peu affinés et améliorés. Elle est devenue avec le temps un terrain de jeu où les générations se croisent, l’air de rien. »1

A l’issue de la résidence de transmission à RAMDAM, UN CENTRE D’ART, deux représentations sont proposées au public.

1 Maguy Marin, " L’impératif à transmettre " note de la chorégraphe pour le documentaire L’urgence d’agir

Réservation en ligne nécessaire (cliquez ici)
tarif plein 15€ (salariés permanents et intermittents) 
tarif réduit 10€ (demandeurs d'emploi et étudiants)

Pass Culture, Pass Région et Carte Champ Libre acceptés