La Cachette - HINTERLAND

cLila Nagoya cLila Nagoya
  • 1 / 1
avril 2017 > juin 2017
DANSE

orchestré par Lilas Nagoya assistée de Nicolas Fayol
avec Laura Fanouillet, Nicolas Fayol, Alexandre Fournier, Isaac lartey, Lilas Nagoya, Sveva Sconamiglio,
musiciens bruits Laurent Di Biase, Benjamin Pagier
conception masques Léonard Condemine

J’avais des visions de toi qui te cache. Ton visage était dissimulé derrière un masque fait de bris de miroirs. Je me voyais diffractée en mille morceaux à travers toi. J’avais l’impression que tu avais été chassé de ta tanière, que tu ne savais pas où t’abriter. Partout le monde aurait pu t’atteindre. D’autres allaient te rejoindre, et ensemble, indissociables, vous étiez en marche, des milliers de reflets de miroirs à la place du visage. Votre groupe passait son chemin, disparaissant sous mes yeux. Tous ces « êtres fait de chair et d’os », d’où pouvaient-ils venir ? Où allaient-ils ? Je n’en savais rien. Mais tu me manques terriblement avec ton corps prêt à bondir, ton pas souple et assuré, tâtonnant parfois en cherchant comment dire, comment fuir, comment affronter la prochaine disparition, sachant construire un feu, sauter, rire et danser.

A l’instar du mode de construction des zoos, on pourrait penser qu’au théâtre, on crée des possibilités d’être caché dans un espace totalement ouvert à l’observation. Partant donc de cette aberration là, qui consiste à observer un groupe dont on reproduirait le « cadre naturel » pour y étudier leur comportement, on se considère aussi comme une espèce en voie de disparition. La Cachette est une invitation à redécouvrir les modes d’adaptations que traversent des êtres menacés de disparaître, contraints de muter ou d’être anéantis, relégués à la conservation et les expositions mémorielles et dont les images nous hantent.

« Hinterland », c’est littéralement l’arrière-pays, mais c’est aussi le lieu à l’arrière d’un port où sont rassemblées les marchandises. Notre collectif se compose d’artistes danseurs, musiciens, vidéastes, plasticiens et philosophes désirant mettre en commun leurs pratiques. 

 

 

En résidence du 10 au 14 avril , du 15 au 21 mai et du 5 au 11 juin 2017
Ouverture publique le 10 juin 2017 à 20h