Christophe Bergon, Vincent Fortemps et Christophe Ruetsch - Vaudeville

©Vincent Fortemps ©Vincent Fortemps
avril 2018
Performance-musique-dessin-théatre

conception - mise en scène Christophe Bergon, Vincent Fortemps et Christophe Ruetsch
scénographie - machinerie - lumière Christophe Bergon
dessin en direct - sculpture Vincent Fortemps
composition musicale et live Christophe Ruetsch

Trois voix, trois pratiques pour un poème épique, visuel, sonore et quelque peu habité, librement inspiré de Kaputt, le roman de Curzio Malaparte (romancier, journaliste et diplomate italien) publié en 1943Malaparte, alors correspondant de guerre, dresse un portrait glacial de l’Europe du XXème siècle, de la description des batailles et des pogroms, aux récits des dîners mondains au coeur de la société aristocratique européenn. Une sorte d’opéra sidérant, protéiforme, au réalisme magique et au souffle puissant, où la beauté qui délire côtoie l’odeur « grasse et douce » de la charogne.

De Kaputt nous ne garderons que la folie des images. Bien plus qu’une adaptation nous travaillerons par imprégnation pour construire une sensation, un théâtre des sens forgé d’images, de paroles et de sons. 

Du Vaudeville nous ne retiendrons que l’accélération du tempo et les portes qui claquent.
Une disposition quelque peu iconoclaste pour clore le «temps des monstres et des catastrophes», un
joyeux bazar poétique, une forme impure et vivace, pour acter la reconquête des temps à venir. Se ressaisir de l’histoire, la «vaudeviller» et jubiler de cette accélération dans une immaturité propre à l’acte artistique. Bien souvent, notre immaturité, les enjeux qui nous dépassent, se révèlent, à la fin, être le reflet de la marche ininterrompue de l’histoire dans laquelle nous pensions être les spectateurs alors que nous en sommes les acteurs.

le site de lato sensu museum

production lato sensu museum

En résidence du 3 au 15 avril 2018
Ouverture publique le samedi 14 avril à 20h