Saison France Israël

30 avril 2018
Nous n’irons pas en octobre prochain jouer au Susanne Dellal Center à Tel- Aviv dans le cadre de la saison France-Israël.

Nous n’irons pas en octobre prochain jouer au Susanne Dellal Center à Tel- Aviv dans le cadre de la saison France-Israël.

 

Pourtant, depuis plus de 30 ans, nous allons jouer dans des pays dont certains ont un gouvernement qui appliquent une politique intolérable, une politique avec laquelle nous sommes en totale opposition. 

A chaque fois nous y sommes allés parce que dans ces pays vivent aussi d’autres personnes qui sont des forces d’opposition à la politique menée et qui ont besoin de faire entendre leur colère et leur désespoir face à l'indifférence des états et des institutions internationales et, par notre présence,  signifier notre soutien à leurs luttes. En 2013, nous avons joué May B au Festival de Ramallah et à Jérusalem-Est puis en 2014 nous l’avons joué à Tel Aviv et Herzliya. L’expérience de Daniel Barenboïm et d’Edward Saïd avec le West-Eastern Divan Orchestra composé de musiciens israéliens et palestiniens est à notre sens une initiative qui renvoie plus de puissance que le boycott pur et simple pour défaire la politique du gouvernement israélien qui nourrit la haine entre ces deux peuples. Pour notre part, nous ne voulons pas manquer l’opportunité d’aller soutenir ces luttes jusque-là.

Des murs se construisent partout dans le monde. Nous ne soutenons pas la campagne BDS de boycott envers des artistes israéliens qui, dans leur pays, agissent et critiquent l’action de leur propre gouvernement. Mais nous ne voulons pas servir de chambre d’écho à la politique ségrégationniste du premier ministre Benjamin Netanyahou. Nous refusons de participer à la mise en œuvre de cette vitrine qui voudrait faire croire à l’ouverture culturelle d’un gouvernement qui opprime aujourd’hui encore un peuple entier.

Maguy Marin et son équipe

Lien vers la Tribune signée le 04 mai 2018